Promenades étrusques - Grand Format

Note moyenne 
D Lawrence - Promenades étrusques.
Ces notes de voyage de D. H. Lawrence en Italie, dans la région qui fut jadis occupée par les Etrusques, forment à la fois un guide deseriptif extrêmement... Lire la suite
13,80 €
Actuellement indisponible

Résumé

Ces notes de voyage de D. H. Lawrence en Italie, dans la région qui fut jadis occupée par les Etrusques, forment à la fois un guide deseriptif extrêmement vivant pour cette contrée pleine de tombes et d'objets du plus haut intérêt archéologique, artistique et symbolique, et un recueil de réflexions sur le sens de la vie et et de la religion. D. H. Lawrence n'y ménage pas la civilisation romaine, ni la nôtre.
L'emblème phallique et l'arche, qu'il retrouve à l'entrée de beaucoup de tombes, lui paraissent être à l'origine de la destruction par Rome de la civilisation étrusque : "Même à leur époque religieuse, les Romains n'étaient pas précisément des saints, mais ils pensaient qu'il était bon de le paraître. Ils haïssaient l'arche et le phallus parce qu'ils voulaient l'empire, la domination, et par-dessus tout, la richesse, le gain social...
Pour l'homme cupide, tout ce qui entrave sa cupidité est le vice incarné". Et D. H. Lawrence, qui interprète l'art étrusque comme une exaltation de la vie, trouve, en écrivant ces notes sur les vestiges d'un passé si lointain qu'il est presque fabuleux, la piété profonde et l'enthousiasme pour la vie que l'on aime dans ses romans.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/1985
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-07-070528-5
  • EAN
    9782070705283
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    240 pages
  • Poids
    0.305 Kg
  • Dimensions
    1,4 cm × 2,1 cm × 0,2 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Nouvelle édition en 1985

À propos de l'auteur

Biographie de D Lawrence

Issu d'une famille de mineurs, D H Lawrence naît en 1885 à Eastwood, dans le Nottinghamshire. Après l'interdiction par la censure de L'arc-en-ciel (1915), il quitte l'Angleterre, espérant échapper ainsi au conformisme britannique. En 1914 il épouse Frieda von Richthofen, et le couple fait un long voyage en Australie, au Mexique et au Nouveau-Mexique. De retour en Europe, Lawrence reprend ses voyages, de ville en ville, et écrit successivement Lady Chatterley et l'homme des bois, puis sa version définitive.
L'amant de Lady Chatterley, dont la publication ne sera autorisée en Angleterre qu'en 1960. Il est mort à Vence en 1930.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK