Recherches sur l'évangile araméen de Matthieu - Grand Format

Note moyenne 
Ce texte s'inscrit dans la démarche initiée par un premier livre, L'évangile de Jérusalem, consacré à la redécouverte dans le texte selon saint... Lire la suite
21,50 €
Expédié sous 5 à 9 jours
Livré chez vous entre le 3 mars et le 8 mars
En magasin

Résumé

Ce texte s'inscrit dans la démarche initiée par un premier livre, L'évangile de Jérusalem, consacré à la redécouverte dans le texte selon saint Marc d'un premier évangile araméen de 265 versets dont on peut estimer la rédaction autour de l'année 40. Si nous avons découvert ce mode d'écriture dans l'Evangile de Marc, c'est que le texte doit peu à Marc, le dernier compilateur rédacteur. Ainsi, quatre-vingt-deux séquences sémitiques/grecques sous forme de doublets ont été mises en évidence, ne laissant au seul Marc rédacteur qu'une petite centaine de versets.
Il devenait crucial de poursuivre la recherche avec l'Evangile de Matthieu où l'Eglise situe la source des évangiles, afin de savoir si ce mode d'écriture était de Marc l'évangéliste, ou témoignait d'une manière de rédiger reçue par héritage. Effectivement, les textes communs à Matthieu et à Marc renferment bien une cinquantaine de doublets sémitiques/grecs, ce qui veut dire que Marc l'évangéliste a respecté le document dont il a hérité, et qu'il l'a enrichi dans la même veine, en construisant ses propres doublets.
La découverte du canevas araméen des Evangiles oblige à ré-ouvrir un autre dossier : celui des textes fondateurs de l'Eglise assyro-chaldéenne d'Orient, c'est-à-dire les textes syriaques (araméens) du Nouveau Testament dits Peshittâ. Jusqu'à aujourd'hui, la Peshittâ du Nouveau Testament a toujours été considérée comme ayant été traduite d'un texte originel grec, ce que nous confirmons bien ici. Mais si Thomas et Thaddée ont quitté Jérusalem avec le texte araméen de l'Evangile, peu après l'année 50, ils ont vingt ans devant eux (Thomas décède en 72) pour évangéliser par l'oral et par l'écrit en araméen la Perse et l'Inde.
Il apparait ainsi que les Eglises d'Orient ont été enseignées en araméen en même temps que saint Paul écrivait en grec aux Eglises d'Occident.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/11/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-343-15823-5
  • EAN
    9782343158235
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    192 pages
  • Poids
    0.317 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 1,4 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Francis Lapierre est un diacre permanent du diocèse de Nanterre, en mission à N.-D. de Pentecôte, l'église du quartier d'affaires de la Défense. Docteur ès sciences, sa carrière professionnelle s'est déroulée dans le domaine de l'offshore pétrolier. Depuis plus de trente ans il s'intéresse à l origine araméenne des Evangiles. Gonzague Lemaître est un laïc ayant occupé des postes de responsabilité en France et en Europe, au Canada et en Chine, et mené des actions caritatives en Afrique de l'Ouest.
Bibliste convaincu, il a suivi des cours d'initiation en hébreu à Lille, puis au Regis College de Toronto (jésuite) et des formations en théologie et des cours de Bible au Centre Sèvres (jésuite) et au collège des Bernardins à Paris.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
21,50 €