Tchad - Les partis politiques et les mouvements d'opposition armés de 1990 à 2012 : le multipartisme ou les fractures sociales

Note moyenne 
Le multipartisme intégral. tel qu'il existe au Tchad. ne rime pas forcément avec démocratie. Présenté comme un des apports phares du président Déby,... Lire la suite
31,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 1 juin et le 2 juin

Résumé

Le multipartisme intégral. tel qu'il existe au Tchad. ne rime pas forcément avec démocratie. Présenté comme un des apports phares du président Déby, il a donné naissance à plus de 150 partis n'ayant aucune influence sur la vie politique et à plus de 140 mouvements armés à base tribale ou clanique, faisant du Tchad, "le record du monde des mouvements rebelles". Devenue un véritable subterfuge pour confisquer le pouvoir aussi longtemps que possible.
la démocratie au Tchad est non seulement synonyme d'absence de toute possibilité d'expression libre, de dialogue, et d'alternance politique mais a aussi affecté profondément l'unité nationale et provoqué une terrible fracture sociale. Afin d'éviter que le pays ne sombre dans un chaos généralisé et incontrôlable. l'auteur propose une démocratie éducative et constructive en limitant le nombre des partis politiques.
Une fois la démocratie bien enracinée auprès des populations par la formation. l'éducation, et le civisme et rendue possible l'alternance politique par les urnes. la limitation se fera d'elle-même.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/12/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-343-04796-6
  • EAN
    9782343047966
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    299 pages
  • Poids
    0.48 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 23,8 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Bichara Idriss Haggar

Le Dr Bieharn Idris flag ar est né le 22 juin 1952, à Bakaoré, dans Ici préfecture de Biltine. Il est docteur en droit public (Poitiers). diplômé de l'Ecole nationale des impôts (Clermont-Fernand) et en commerce international (Québec. Il a dirigé de 1954 à 19 9 l'Ecole nationale d'administration et de la magistrature (EV1,11) et enseigné à la faculté des sciences économiques et juridiques de N'djaména (1954-/992).
Il a été directeur des impôts de 1991 à /992. Ses engagements politiques l'ont conduit à faire partie du comité central de l'UNIR (1954), puis d'en être secrétaire exécutif (1955). Il a été membre fondateur et dirigeant du RDP. Emprisonné en janvier 1992, relâché mais surveillé, il s'évade du Tchad en juin /992. Il fonde le Conseil national de redressement du Tchad (CVR) et devient le responsable des relations extérieures et de la coopération et porte-parole du mouvement, puis président depuis 2004.
Varié et père de quatre enfants, il rit actuellement en exil au Canada.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

31,00 €