Tibesti - Sahara interdit - Beau Livre

Maximilien Bruggmann

(Photographe)

,

Raymond Depardon

(Photographe)

,

Alain Sèbe

(Photographe)

Note moyenne 
Henri-J Hugot et Philippe Frey - Tibesti - Sahara interdit.
Le Tibesti est le plus imposant massif montagneux du Sahara, réputé mais encore mystérieux, éblouissant mais longtemps interdit ou difficile d'accès... Lire la suite
59,00 €
Expédié sous 9 à 15 jours
Livré chez vous entre le 9 décembre et le 16 décembre
En magasin

Résumé

Le Tibesti est le plus imposant massif montagneux du Sahara, réputé mais encore mystérieux, éblouissant mais longtemps interdit ou difficile d'accès à cause de l'instabilité politique qui y règne fréquemment. TIBESTI : SAHARA INTERDIT explore cette région mythique et sauvage du nord du Tchad et du sud-est de la Libye, combinant la force d'expression des images de Maximilien Bruggmann, Raymond Depardon et Alain et Berny Sèbe et la précision érudite du professeur Henri-Jean Hugot et de l'ethnologue et écrivain Philippe Frey. Usant de sensibilités complémentaires, le livre présente le Tibesti et ses spécificités : austères et grandioses, arides et tourmentés, ses reliefs abritent une population résistante à toute épreuve et profondément liée par un sentiment d'apparence clanique, les Toubous. TIBESTI : SAHARA INTERDIT est le premier ouvrage à présenter ensemble les parties tchadienne et libyenne de ce massif volcanique, dépassait le découpage politique arbitraire hérité des partages coloniaux.

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/10/2005
  • Editeur
  • ISBN
    2-903156-19-0
  • EAN
    9782903156190
  • Format
    Beau Livre
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    192 pages
  • Poids
    2.285 Kg
  • Dimensions
    30,0 cm × 36,5 cm × 2,9 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Pionnier de la photographie saharienne avec l'ouvrage La Sahara avant le désert paru en 1974 à la suite de nombreux voyages en Afrique réalisés à partir de 1957 Maximilien Bruggmann a découvert le Tibesti tchadien dans la décennie qui a suivi l'indépendance du pays. Ses séjours prolongés parmi les Toubous de Faya et de Bardaï lui ont permis de ramener un reportage du plus haut intérêt documentaire et artistique. Il compte à son actif plusieurs missions archéologiques au Sahara, notamment en compagnie de Henri-Jean Hugot, ainsi qu'une cinquantaine d'ouvrages. Son dernier livre Sahara, art rupestre est paru en 1999. Photographe, réalisateur et scénariste, Raymond Depardon est aussi un amoureux du Sahara, qu'il a bord découvert au Tchad où il réalisa plusieurs reportages pour l'agence Gamma, dont il est l'un des fondateurs. Son long-métrage La Captive du désert (1989), bien que tourné au Niger, retrace l'histoire de Françoise Claustre (jouée pas Sandrine Bonnaire), prise en otage dans le Tibesti dans les années 1970. Son dernier film Un homme sans l'Occident (2002) évoque l'histoire de la lutte d'un nomade saharien contre la présence française, au début du vingtième siècle. Photographe du désert, éditeur, Alain Sèbe a signé une vingtaine d'ouvrages sur le Sahara qui s'attachent à traduire sa perception du plus beau désert du monde, qu'il parcourt depuis maintenant 38 ans. Ses travaux ont été maintes fois primés, notamment par Kodak Allemagne, la Ville de Paris et l'Académie Française. Berny Sèbe accompagne depuis sa naissance (1978) son père Alain dans ses voyages et compte une vingtaine d'expériences sahariennes. Aujourd'hui doctorant en histoire à l'Université d'Oxford, il a dirigé l'Oxford University Expedition to Mauritania en 2004. Alain et Berny ont longuement parcouru à deux reprises la partie libyenne du Tibesti, en 1997 et 1999. Le photographe suisse Hardy Böckli, né en 1942 à Zürich, est attiré par le désert et la photographie depuis sa jeunesse. Dès les années 1960, il s'est rendu dans les déserts de Syrie et du Danakil en Éthiopie, puis, en Algérie, au Maroc, en Libye, au Niger et tout spécialement au Tchad. Les images du Tibesti présentées ici ont été prises lors de longs voyages an 1995, 1996 et 1997. Le professeur Henri-Jean Hugot est probablement l'une des dernières " encyclopédies du Sahara " encore vivantes. Il étudia d'abord l'ethnologie et la paléontologie avant de diriger pendant deux ans le département de préhistoire saharienne du musée du Bardo à Alger. En 1960, il participe à la mission à la mission Berliet Ténéré-Tchad, dernière grande expédition scientifique avec les indépendances. De 1963 à 1969, il enseigne la préhistoire africaine à l'Institut d'Afrique Noire de Dakar. C'est en 1970 qu'il est nommé vice-directeur du Muséum national histoire naturelle à Paris. Il a publié plus d'une centaine de travaux, la plupart à caractère scientifique. Docteur en ethnologie et voyageur saharien émérite Philippe Frey enseigne l'anthropologie des populations sahariennes aux Universités de Strasbourg et de Mulhouse. Il est notamment l'auteur d'une traversée du Sahara en Solitaire, à dos de chameau, d'est en ouest. Il évoque les péripéties de cette première (notamment sa traversée du désert tchadien) dans son récit, Nomade blanc, paru en 1991. Il a obtenu le prix Louis Barthou décerné par l'Académie française, pour son roman Le chevalier songhaï. Le professeur Michel Brunet est le directeur de l'UMR CNRS 6046, Laboratoire Géobiologie Biochronologie et Paléontologie humaine, de la Faculté des Sciences de l'Université de Poitiers. Il est actuellement rattaché à la Chaire de Paléoanthropologie et de Préhistoire du Collège de France. Il dirige la Mission Paléoanthropologique Franco-Tchadienne (MPFT) qui a découvert du Toumaï, le plus ancien hominidé connu à ce jour. Il a publié plus de deux cents articles scientifiques, notamment six dans la revue Nature.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
59,00 €