Tout va bien

Note moyenne 
Michel Thévoz - Tout va bien.
L'information, le " temps réel ", l'interactivité (entendez par là l'illusionnisme, l'amnésie et l'interpassivité médiatiques) ne nous délivrent... Lire la suite
12,17 €
Actuellement indisponible

Résumé

L'information, le " temps réel ", l'interactivité (entendez par là l'illusionnisme, l'amnésie et l'interpassivité médiatiques) ne nous délivrent plus qu'une réalité de synthèse : on perçoit, on pense, on fantasme, on jouit à notre place. Même le miroir réfléchit sournoisement avant de refléter quoi que ce soit. On voudrait nous détourner des apparences, parce qu'il n'y a plus qu'elles qui soient fiables. Encore convient-il de leur poser les bonnes questions ; par exemple, qu'est-ce que le syndrome de la chambre 607 ? Pourquoi la réalité se conduit-elle comme une putain ? Comment se fait-il que, à trois heures du matin, une dame fort honorable réveille ses voisins en poussant le cri primal ? Nos enfants sont-ils en train de délaisser les drogues dures pour le terrorisme ? Pourquoi le pape Jean-Paul II est-il l'idole des jeunes ? Pour quelles raisons a-t-on maquillé l'adultère de Marie en grossesse miraculeuse ? La télévision nous prend-elle pour des cons ? Le musée va-t-il devenir à l'art ce que le bordel est à l'amour ? Ce livre superficiel et sexy constitue un petit arrêt sur images à l'aube du troisième millénaire et renoue avec la tradition péripatéticienne des philosophes grecs, afin de répondre sans aucun tabou aux questions les plus délurées.

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/10/2004
  • Editeur
  • ISBN
    2-8289-0796-1
  • EAN
    9782828907969
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    155 pages
  • Poids
    0.205 Kg
  • Dimensions
    13,0 cm × 23,5 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Michel Thévoz

Michel Thévoz a été conservateur de la Collection de l'Art Brut et professeur d'histoire de l'art à l'Université de Lausanne. Il a publié une vingtaine d'ouvrages, parmi lesquels Louis Soutter ou l'écriture du désir (L'Âge d'Homme 1974), L'Art Brut (Skira 1975), Le corps peint (Skira 1984), Requiem pour la folie (La Différence 1995), Le miroir infidèle (Ed. de Minuit 1996), Plaidoyer pour l'infamie (P.U.F. 2000), et Le syndrome vaudois (Favre 2003). Michel Thévoz se consacre plus particulièrement à des phénomènes borderline tels que l'académisme, l'art des fous, le suicide, le spiritisme, le reflet des miroirs, l'infamie, etc.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK