Un parlement renforcé ? - Bilan et perspectives de la réforme de 2008

Note moyenne 
Jean Gicquel et Anne Levade - Un parlement renforcé ? - Bilan et perspectives de la réforme de 2008.
La réforme de 2008 a eu pour objectif de valoriser la fonction parlementaire sans modifier fondamentalement les grands équilibres de la Ve République,... Lire la suite
36,50 €
Actuellement indisponible

Résumé

La réforme de 2008 a eu pour objectif de valoriser la fonction parlementaire sans modifier fondamentalement les grands équilibres de la Ve République, c'est-à-dire sans affaiblir l'exécutif et en maintenant une logique majoritaire. Pour en faire le bilan et en dessiner les perspectives, l'Association française de droit constitutionnel a organisé quatre tables rondes, qui se sont déroulées le 13 janvier 2011 à l'Assemblée nationale.
Cet ouvrage est issu de ces actes. Les axes principaux de la réforme de 2008, en ce qui concerne le Parlement, sont au nombre de deux. Le premier vise à moderniser l'exercice de la fonction législative, essentiellement dans l'optique d'une amélioration de la qualité de la loi. C'est l'objet de la première table ronde. Le second tend à renforcer la fonction de contrôle du Parlement sur le gouvernement, cette fonction de contrôle et d'évaluation tendant à constituer le coeur de l'activité parlementaire.
II est évident que ces modifications génèrent des évolutions affectant non seulement les relations entre les deux institutions, mais aussi entre majorité et opposition. La deuxième table ronde porte sur ces questions. La troisième table ronde porte sur les transformations qui affectent le fonctionnement interne des assemblées. Les règlements des deux assemblées ont été assez profondément modifiés et ce sont en quelque sorte les coulisses parlementaires que nous font découvrir deux acteurs essentiels de la vie parlementaire, les Secrétaires généraux de l'Assemblée nationale et du Sénat, Corinne Luquiens et le vice-président de l'AFDC, Alain Delcamp.
La quatrième table ronde, plus politique, confronte deux visions du bilan de la réforme de 2008 avec la question de savoir si l'on peut ou non considérer que le Parlement sort ou non revalorisé de la réforme de 2008 au regard de la pratique qui s'en est suivi. Elle réunit Jean-François Copé et Jean-Jacques Urvoas. Enfin Edouard Balladur, qui a présidé le Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions dont les conclusions ont inspiré la réforme, présente ses conclusions.

Sommaire

  • LA "NOUVELLE" FONCTION LEGISLATIVE
    • La séance publique au Parlement
    • L'écriture de la loi
    • Les études d'impact, Plaidoyer pour une plus grande utilisation des études d'impact législatives
  • LA "NOUVELLE" FONCTION DE CONTROLE
    • Le renouveau de la fonction de contrôle du Parlement sur le gouvernement
    • Le renouveau des équilibres institutionnels et politiques
  • QUELS CHANGEMENTS DANS LA VIE DES DEUX ASSEMBLEES DEPUIS LA REVISION DE 2008?
    • Quels changements dans la vie de l'Assemblée nationale depuis 2008?
    • La forme parlementaire de la démocratie : enjeux de la révision de 2008
    • Débat
  • UN PARLEMENT REVALORISE DEPUIS LA REVISION DE 2008?
    • Intervention de Jean-François Copé
    • Intervention de Jean-Jacques Urvoas
    • Débat

Caractéristiques

  • Date de parution
    16/05/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-247-10670-7
  • EAN
    9782247106707
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    201 pages
  • Poids
    0.37 Kg
  • Dimensions
    17,0 cm × 24,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK