Le Bon Juge - E-book - ePub

Note moyenne 
Monsieur Bergeret, prenant sur la table un petit volume rouge, le feuilleta et lut : « La probité et la délicatesse sont deux vertus infiniment plus... Lire la suite
7,49 € E-book - ePub
  • Ebook
    • Le Bon Juge
      PDF
      Paru le : 01/01/1983
      Téléchargement immédiat
      7,49 €
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Monsieur Bergeret, prenant sur la table un petit volume rouge, le feuilleta et lut : « La probité et la délicatesse sont deux vertus infiniment plus faciles à pratiquer quand on ne manque de rien que lorsqu'on est dénué de tout » (Anatole France, Histoire contemporaine). Monsieur Bergeret cite des extraits des jugements du « bon juge de Château-Thierry ». Celui-ci avait enthousiasmé l'opinion publique en acquittant une femme qui avait volé un pain alors qu'elle n'avait pas mangé depuis trente-six heures, puis relaxé des vagabonds « à qui la Société fait un procès de tendance basé sur ce que, ne possédant rien, elle les considère comme susceptibles de s'emparer du bien d'autrui ».
Le « bon juge » refusait d'envoyer en prison les femmes adultères et en maison de correction les enfants coupables de menus larcins. Il prenait systématiquement le parti des travailleurs victimes d'accidents du travail contre les employeurs, écrivant dans ses attendus : « Les uns risquent leur vie et les autres seulement leurs capitaux. » Il ne respectait même pas l'argent : il refusera de mettre sous tutelle un prodigue, arguant que « dans l'intérêt du bien-être général, il importe que les capitaux ne restent pas dans les mêmes mains ».
Clemenceau l'avait qualifié de « bon juge » et ce surnom lui restera. Anatole France, Tolstoï, Courteline célébreront ses mérites et ses vertus. Léon Daudet, au contraire, dénoncera le « guignol qui met la Société en prévention devant le tribunal de Château-Thierry ». Ce livre illustre la vie de ce « Don Quichotte », comme l'a qualifié Morvan Lebesque. Il permet de savourer le texte de nombreux jugements « impossibles ».
En un style inhabituel, mais juridique, le « bon juge » raconte et explique. On voit revivre un moment Louise Ménard, la voleuse de pain, Chiabrando, le jeune mendiant de dix-sept ans, l'infanticide Marie Véret, la fille-mère Eulalie Michaud, la femme adultère, le voleur de neuf ans, Henri D. Ces petites affaires nous font revivre un pan de la vie française au début du XXe siècle et le curieux personnage qui, par ses jugements impossibles, posa le problème de la justice « équitable ».

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      256
    • Taille
      5 263 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

7,49 €