Vie de Jean Rossignol - Vainqueur de la Bastille - E-book - ePub

Note moyenne 
Jean Rossignol est l'un des destins les plus curieux de la Révolution française. Authentique fils du peuple, militaire autodidacte, sans-culotte du... Lire la suite
12,99 € E-book - ePub
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Jean Rossignol est l'un des destins les plus curieux de la Révolution française. Authentique fils du peuple, militaire autodidacte, sans-culotte du faubourg Saint-Antoine, il devient l'un des généraux les plus célèbres de l'an II, le 'fils de la patrie'. Sa carrière révolutionnaire commence le 14 juillet 1789, quand il participe, en voisin, à la prise de la Bastille, dont il est l'un des 'vainqueurs'.
Auréolé de ce prestige, il combat ensuite en Vendée, avant de prendre la tête de l'armée républicaine de l'Ouest. Son courage, sa proximité avec les soldats, sa réputation de meneur d'hommes lui valent les honneurs de la Convention : Rossignol est un exemple pour les manuels scolaires comme pour les gravures populaires. Cependant, la politique le perd. Proche des chefs hébertistes, il devient le bouc émissaire des rivalités de la Convention.
Au printemps 1794, il est destitué. Après la chute de Robespierre, il est arrêté et passe plus d'une année en prison. C'est là qu'il écrit ses Mémoires. : il est l'un des rares témoins du peuple à avoir pu et su consigner le récit de sa vie, une existence riche d'événements, de rencontres, de campagnes, d'actions politiques et d'actes militaires. Ce texte, simple, précis, vivant, raconte une vie édifiante, mais il est également l'un des plus sensibles récits de la Révolution par elle-même.
Rossignol aide encore Gracchus Babeuf, le premier des communistes. Mais une fois Bonaparte au pouvoir, il est banni, considéré comme un rival potentiel sur la gauche du Premier consul. Déporté, le général Rossignol meurt en 1802 au large de Madagascar, victime d'une épidémie.

Sommaire

  • L'ETAT DE MES PARENTS - QUAND J'ETAIS PETIT - ENTRE LES ECOLIERS DES MAITRES D'ECRITURE - LE CARACTERE DE MA MERE - CONTRE LE GUET - J'ENTRE EN APPRENTISSAGE - POUR ETRE MON MAITRE
  • PROJET D'EMBARQUEMENT ; A BORDEAUX, MON PATRON ME MET A LA PORTE - JE TRAVAILLE A LA ROCHELLE - DISPUTE A LA CANNE AVEC MON PREMIER DUEL - CHEZ UN BRAVE HOMME DE NIORT - LE PAN DE MON HABIT EN PAYEMENT - RETOUR A PARIS - JE GAGNE MA VIE - LA PETITE DROLERIE
  • ETRE SOLDAT - LE MARCHAND DE CHAIR HUMAINE - NOUS RATIFIONS - SOUS LE NOM DE FRANCOEUR - J'APPRENDS A TIRER AVEC DES BAGUETTES - DANS LA CHAMBREE - MON PREMIER DUEL - RUSE DE RECRUE - LE VAINQUEUR DE LA GIROFLEE - DISPUTE SUR UN LIARD - JE SUIS BLESSE - MA REVANCHE - EN VRAI LURON
  • PREVOT D'ARMES - RIVALITES - LE TRAVAIL DES SOLDATS - COMMENT JE MANQUAI D'ETRE PENDU A PARAME - INTERVENTION DE L'AUMONIER, DU MAJOR ET DE LA MARQUISE DE MON CAPITAINE - SUR LA PAILLE - JE FAIS DES EXCUSES - QUELQUES BONS TOURS A CE COQUIN DE SERGENT - UNE ROSSEE COMME IL FAUT - J'AVAIS UNE MAITRESSE
  • EN SEMESTRE - JE COMMENCE A M'ENNUYER A PARIS - UNE REMARQUABLE AFFAIRE - JE SUIS PRIS POUR UN AUTRE - UN LOUIS A QUI ME PRETE UNE EPEE - MA CONVERSATION AVEC LE NOMME PATRES - BLESSURE MORTELLE - AVEC LA PROTECTION DU MARQUIS DE LIVRY
  • MAITRE D'ARMES - ON EMBARQUAIT POUR LES INDES - DEJA LES TRAHISONS ; LES MILLIONS DE L'ACTIONNAIRE - LE PILLAGE - ET DES BOMBANCES - CHEZ LA BELLE ISABEAU - UNE VRAIE BOUCHERIE - A L'HOPITAL - DUEL A LA BAIONNETTE - UNE DOUBLE OPERATION - J'ECHAPPE A L'EMBARQUEMENT
  • EN ROUTE POUR LONGWY - SOLDATS CONTREBANDIERS - LE SOUPER DE VERNEUIL - HUIT JOURS A PARIS - LA PRISON EN ROUTE - REPAS FRATERNELS - UNE LETTRE DES GRENADIERS DE LA SARRE - LES USAGES DU REGIMENT - ENCORE LES PETITES QUESTIONS - MON CONGE ABSOLU
  • JE REPRENDS MON METIER - BONNE PAYE ET MALCHANCE - ENTRE MAITRE ET COMPAGNON - JE ME MOQUAIS DE SES GRENADES - BOUSCULADE DANS LA COUR DU PALAIS - "MONTEZ EN VOITURE" - ETAPES DU TRAVAIL
  • MON IGNORANCE REVOLUTIONNAIRE - HENRIOT LEVAIT L'IMPOT DU MARCHE - SCENES DE PILLAGE ET DE PROBITE - REMARQUES SUR L'AFFAIRE REVEILLON - LE PEUPLE CONTRE LES SOLDATS - SIMPLE OBSERVATION
  • LE 12 JUILLET - LES VIOLONS QUITTENT LE BAL - VIVE LE TIERS ETAT - CRIER SANS COMPRENDRE - LE 13 AU MATIN - AU PALAIS-ROYAL - LA CUISINIERE AUX ECUS - DANS L'EGLISE DE MA PAROISSE - CES GROS ARISTOCRATES - LES BRAS RETROUSSES - "VOUS TROMPEZ LE PEUPLE" - TOUS COQUINS - A LA SANTE DU TIERS ETAT.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages
      254
    • Taille
      594 Ko
    • Protection num.
      Contenu protégé
    • Transferts max.
      6 copie(s) autorisée(s)
    • Imprimable
      Non Autorisé
    • Copier coller
      Non Autorisé

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
12,99 €