Bossuet, conscience de l'Eglise de France

Note moyenne 
Bossuet (1627-1704) reste dans les mémoires un des sommets de la langue française, comme orateur mais aussi comme écrivain. Qui ne se souvient de son... Lire la suite
19,90 € Neuf
  • Grand format
    • Expédié sous 3 à 6 jours
      19,90 €
  • Ebook
    • Téléchargement immédiat
      13,99 €
    • Téléchargement immédiat
      13,99 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 juin et le 28 juin
En magasin

Résumé

Bossuet (1627-1704) reste dans les mémoires un des sommets de la langue française, comme orateur mais aussi comme écrivain. Qui ne se souvient de son cri : " Madame se meurt ! Madame est morte ! " lancé sous les voutes de Saint-Denis à l'occasion de la mort d'Henriette d'Angleterre ? Pour ce théologien prédicateur qui, du haut de sa chaire, se permettait de sermonner Louis XIV, la vie a été un long combat au service de la foi.
En effet, même s'il fréquente la cour comme précepteur du dauphin, il n'est pas courtisan. Evêque de Condom, puis de Meaux, il y sera un pasteur attentif et présent, et son Discours sur l'éminente dignité des pauvres manifeste cette indépendance d'esprit qui est la marque d'un grand spirituel. Ce géant était une sorte de " conscience de l'Eglise de France ", une Eglise gallicane dont il rédige la célèbre Déclaration des Quatre Articles de 1682, qui s'efforce d'en faire prévaloir les droits face au Saint-Siège.
A travers cette passionnante biographie de " l'Aigle de Meaux ", Aimé Richardt rend hommage à un homme qui ne transigea jamais sur l'essentiel : contre les protestants, contre les jansénistes, contre une certaine forme de sentimentalisme spirituel, il incarna avec vigueur et grandeur une vision classique du catholicisme... pour la seule gloire de Dieu. " Bossuet est un personnage immense. Il me fait penser à ces témoins du passage d'un âge dans un autre.
[... ] Parce que les thèses gallicanes ont été explicitement condamnées par le premier concile du Vatican, nous pouvons lire Bossuet comme un suprême témoin de son temps... à jamais révolu. Et pourtant, à la lecture de ce livre, on s'apercevra qu'il n'est pas si éloigné des interrogations contemporaines sur le sens de l'histoire, sur ce qui est transitoire et ce qui demeure. " Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon.
Spécialiste des XVIe et XVIIe siècles, Aimé Richardt a publié de nombreux ouvrages, dont un Fénelon couronné par l'Académie française. Parmi ses derniers ouvrages parus : Calvin, Erasme, Jean Huss et Saint François de Sales et la Contre-Réforme.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/12/2014
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-7554-0574-3
  • EAN
    9782755405743
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    364 pages
  • Poids
    0.53 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 23,5 cm × 2,6 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

À propos de l'auteur

Biographie d'Aimé Richardt

Spécialiste des XVIe et XVIIe siècles, Aimé Richardt a publié de nombreux ouvrages, dont un Fénelon couronné par l'Académie française.

Souvent acheté ensemble

Vous aimerez aussi

Derniers produits consultés

19,90 €