Carnets de Moleskine - Grand Format

Jean Giono

(Préfacier)

Note moyenne 
"C'est insensé. Ça ne ressemble plus à rien. Il faut gueuler pour s'entendre. Je m'entends scander la marche folle, brancard aux épaules, avec ces... Lire la suite
21,00 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 22 mai et le 27 mai

Résumé

"C'est insensé. Ça ne ressemble plus à rien. Il faut gueuler pour s'entendre. Je m'entends scander la marche folle, brancard aux épaules, avec ces mots : "Tu veux vivre... tu veux vivre... tu veux vivre...". A chaque éclatement je me demande où et comment je vais être touché. Je ne veux pas traîner comme Georges, pas être aveugle surtout, pas au ventre et puis soudain les limites de l'angoisse dépassées, je me sens devenu indifférent à tout.
Je ne pense plus à rien qu'à être digne devant la mort. Ça ne dure pas longtemps. Une rafale toute proche volatilise mon courage et je recommence... pas mourir... pas mourir... Vivre... Vivre... A chaque ébranlement, tout est à refaire. La vue de Damien qui marche à ma hauteur me réconforte soudain. Je l'aperçois à la lueur d'une fusée, derrière les pieds du blessé que nous portons. Son regard durci fouille la nuit.
A sa bouche, je vois qu'il siffle. Et je me mets à chanter à tue-tête...". De juillet 1914 à août 1915, Lucien Jacques a tenu son journal, témoignage de l'enfer quotidien de la guerre. Dans cet enfer, quels sentiments existent encore, et les mots ont-ils encore un sens ?

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/02/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-014444-0
  • EAN
    9782070144440
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    291 pages
  • Poids
    0.334 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 20,5 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

"C'est insensé. Ca ne ressemble plus à rien. Il faut gueuler pour s'entendre. Je m'entends scander la marche folle, brancard aux épaules, avec ces mots : "Tu veux vivre... tu veux vivre... tu veux vivre.

À propos de l'auteur

Biographie de Lucien Jacques

Lucien Jacques est né en 1891. Après avoir exercé plusieurs petits métiers et connu les tranchées de la Première Guerre mondiale. il séjourne à Paris où il côtoie, entre autres, André Gide, Jean Guéhenno, Jean Paulhan et Henry Poulaille. Pour des raisons de santé, il quitte Paris dans les années vingt pour la Côte d'Azur. Dans le cadre d'une collaboration à la revue La Criée, il fait la connaissance de Jean Giono, et les deux hommes nouent une amitié qui dure jusqu'à la mort de Lucien Jacques en 1961.
Ensemble, ils seront au centre de la communauté d'intellectuels pacifistes du Contadour.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

21,00 €