Histoire de la poésie française - Tome 5, La poésie du XIXe siècle Volume 1, Les romantismes - Grand Format

Note moyenne 
Un romantisme ? Non : des romantismes. Quelle distance entre Lamartine et Pétrus Borel, Vigny et Rabbe ! Ecoutons les rythmes poétiques de Chateaubriand,... Lire la suite
27,80 €
Expédié sous 3 à 7 jours
En magasin

Résumé

Un romantisme ? Non : des romantismes. Quelle distance entre Lamartine et Pétrus Borel, Vigny et Rabbe ! Ecoutons les rythmes poétiques de Chateaubriand, la voix de Mme de Staël. Introduction à l'Europe, regards vers l'Allemagne ou l'Angleterre. Ces influences agissent comme énergie sans exclure les ressources d'un génie national insoupçonné. Romantisme : une nouvelle conception de la société. Analyse, recherches, définitions, histoire.
Le désespoir de Lamartine : une attitude ? Sincère pourtant. Des beautés et des négligences, de la paresse parfois chez ce travailleur. Des éclats, des tentatives, un regard clair sur les destinées de la poésie. Sévère postérité. Victor Hugo, non pas "hélas !" mais "heureusement !". Oublions les "récitations" pour lire. Déplacements temporels (Ballades) ou géographiques (Orientales). Couleurs vives, puis demi-teintes (Automne, Crépuscule, Ombres).
Contemplations. Et Hugo la Colère (Châtiments, Années terribles ou funestes). L'immense visionnaire cosmique (Légende des siècles). D'une tétralogie philosophique aux Quatre vents de l'esprit, le ton monte. Incomparables Fin de Satan, Dieu. Le premier des voyants, dira Rimbaud. Tentative nouvelle d'ouvrir les yeux sur cet inconnu, ce méconnu, Hugo. Sobre et majestueux, grave et responsable, Vigny.
Il se mesure avec Dieu, magnifie son désarroi, sa pitié humanitaire. Tour d'ivoire ? Non, retrait des coteries. Désespoir actif. Stoïcisme. Nouvelle religion de l'art et de la pensée. Au plus haut des Destinées. Adorable, insupportable, Musset. Saluons bas le théâtre. Poète : intime, douloureux, sincère, fragile. Gentiment iconoclaste. Rolla et le phénomène des Nuits. Tableaux classiques, poésies légères, romances.
Il joue "pour de vrai" : sa sensiblerie devient sensibilité. Des jeunes peuvent encore se reconnaître en lui. Le plus classique des romantiques, pourtant. Gérard de Nerval, le grand romantique ! Après les oeuvres contestables, la postérité retient le meilleur : chansons gothiques, élégiaques, familières, et surtout les Chimères. Naissance de la lumière noire, des clefs symboliques, du poème poule aux oeufs d'or, des doctrines secrètes.
Avant Baudelaire, Lautréamont, Rimbaud, Mallarmé (prochain volume...), il ouvre de nouvelles portes. Théophile Gautier est son ami. Pourquoi l'histoire littéraire est-elle si sévère ? Lisons la Comédie de la Mort ou Espana. On prendra beaucoup chez lui. On en vient aux amis bousingots, les "petits" et pour beaucoup les seuls romantiques, ceux qui s'accordent à notre sensibilité : O'Neddy, Borel, Rabbe, Forneret.
Ils enchanteront les surréalistes : ils leur ressemblent. Même si des tentatives avortent, elles vont loin, très loin. Et saluons au passage de grands illuminés, un nommé Charles Fourier par exemple. Et puis, la foule romantique : Nodier, Sainte-Beuve, Brizeux, les frères Deschamps, Barbier, Soulary, Murger, Laprade, Latouche... Les connaît-on tous ? Défilent des dizaines de poètes, des inconnus parfois estimables, des curieux, des inattendus, des oubliés et dédaignés.
Des surprises... On s'arrête longuement à Marceline Desbordes-Valmore, grande romantique, musicienne du coeur, qui, avec ses mètres impairs, nous prépare à Verlaine. D'autres poètes-femmes comme Mme Ackerman la pessimiste, Mme Tastu, Mme Ségalas, Elisa Mercoeur... et les premières ouvrières poètes. Le Poème en prose trouve son autonomie et l'on considère aussi bien Lamennais que Rabbe, Maurice de Guérin, Lefèvre-Deumier, Aloysius Bertrand, Xavier Forneret, et certains prosateurs.
De la poésie, il y en a chez Michelet, Edgar Quinet, Balzac, chez des poètes inattendus, des curieux comme Lacenaire ou Gavarni. Un fait nouveau : la poésie des travailleurs. On écoute les chansonniers romantiques, on dit ses préférences. Et si, en pays de langue française, c'est dans la deuxième partie du siècle surtout que de grands poètes se manifesteront, le romantisme fait des adeptes. Mais ce volume est inséparable de celui qui le suit : les romantismes s'y perpétuent à travers des métamorphoses.
La poésie moderne va naître...

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/10/1990
  • Editeur
  • ISBN
    2-226-00426-2
  • EAN
    9782226004260
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    537 pages
  • Poids
    0.59 Kg
  • Dimensions
    14,7 cm × 22,6 cm × 3,4 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
27,80 €