L'écriture sur le corps des femmes assassinées de Ciudad Juarez - Territoire, souveraineté, et crimes de second Etat - Poche

Irma Velez

(Traducteur)

,

Pascale Molinier

(Postfacier)

Note moyenne 
Ciudad Juarez, à la frontière du Mexique et des Etats-Unis, a la réputation d'être la capitale mondiale du crime. Plus de 200 000 ouvrières travaillent... Lire la suite
8,50 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 4 octobre et le 5 octobre
En magasin

Résumé

Ciudad Juarez, à la frontière du Mexique et des Etats-Unis, a la réputation d'être la capitale mondiale du crime. Plus de 200 000 ouvrières travaillent dans cette zone. Entre 1993 et 2003, on s'en souvient, près de 1500 jeunes femmes y furent assassinées avec une hallucinante sauvagerie. Personne n'y comprenait rien. On fit alors appel à une anthropologue, Rita Laura Segato, pour saisir le sens de cette vague de violence dirigée contre des femmes.
La haine n'était pas le mobile, puisque, à l'évidence, les meurtriers ne connaissaient pas leurs victimes. Alors, pourquoi les tuait-on ? Et pourquoi ces crimes demeuraient-ils impunis ? La théorie développée par Segato est aujourd'hui discutée dans le monde entier et son essai est devenu l'une des principales références des études sur les féminicides et les violences de genre.

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/03/2021
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-228-92797-0
  • EAN
    9782228927970
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    160 pages
  • Poids
    0.1 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

L'éditeur en parle

Préface d'Irma Velez. Postface de Pascale Molinier.

À propos de l'auteur

Biographie de Rita Laura Segato

Professeure d'anthropologie et de bioéthique au sein de la chaire Unesco de l'Université de Brasilia, Rita Laura Segato est une féministe décoloniale. Son engagement contre toute forme de violence raciale ou genrée est sans faille. Après l'affaire Weinstein, ses écrits ont inspiré les flashmobs qui se sont propagés sur les réseaux sociaux avec le chant "El violador eres tu" (" Le violeur c'est toi ").
Elle est l'autrice du classique La guerra contra las mujeres (La Guerre contre les femmes).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'écriture sur le corps des femmes assassinées de Ciudad Juarez - Territoire, souveraineté, et crimes de second Etat est également présent dans les rayons

8,50 €