La prochaine fois, le feu - Poche

Michel Sciama

(Traducteur)

,

Christiane Taubira

(Préfacier)

Note moyenne 
En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu'il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place... Lire la suite
6,90 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 7 août
En magasin

Résumé

En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu'il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place des Noirs dans la société américaine. Malgré le ton parfois menaçant, malgré la satire souvent mordante, La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion.
Tant par l'actualité des phénomènes dont il présente l'analyse irréfutable que par le mélange de douleur contenue et d'ironie cinglante qui lui donne ce ton si particulier, ce témoignage ne manquera pas d'attirer l'attention du lecteur qui en retiendra les qualités littéraires autant que l'importance politique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    16/03/2018
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-278620-4
  • EAN
    9782072786204
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    136 pages
  • Poids
    0.096 Kg
  • Dimensions
    10,8 cm × 18,0 cm × 0,9 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Nouvelle édition en 2018

À propos de l'auteur

Biographie de James Baldwin

James Baldwin est né en 1924 dans le quartier de Harlem à New York. Poussé par la misère, il quitte Harlem dans les années quarante et travaille comme ouvrier, puis plongeur et aide de cuisine. En 1948, il décide de s'installer à Paris où il retrouve d'autres Américains expatriés. Ayant achevé son premier roman, Dites-le à la montagne, il repart à New York en 1952 pour essayer de se faire publier.
Il écrit une pièce de théâtre, Le coin des " Amen ", qui ne sera jouée que dix ans plus tard. Peu à peu, il se révèle comme le porte-parole du mouvement intégrationniste. Il revient à Paris, puis s'installe à Saint-Paul-de-Vence où il meurt le 30 novembre 1987. Ses romans (Giovanni mon ami ; Un autre pays ; L'homme qui meurt), ses nouvelles (Face à l'homme blanc) et ses essais (Personne ne sait mon nom ; La prochaine fois, le feu ; Nous les nègres ; Le racisme en question) l'ont fait connaître et il est considéré comme l'un des plus grands écrivains américains de sa génération.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
6,90 €