Le chien jaune - Poche

Note moyenne 
Vendredi 7 novembre. Concarneau est désert. L'horloge lumineuse de la vieille ville, qu'on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins... Lire la suite
6,20 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 12 juillet et le 15 juillet
En magasin

Résumé

Vendredi 7 novembre. Concarneau est désert. L'horloge lumineuse de la vieille ville, qu'on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins cinq.C'est le plein de la marée et une tempête du sud-ouest fait s'entrechoquer les barques dans le port. Le vent s'engouffre dans les rues, où l'on voit parfois des bouts de papier filer à toute allure au ras du sol.Quai de l'Aiguillon, il n'y a pas une lumière.
Tout est fermé. Tout le monde dort. Seules les trois fenêtres de l'hôtel de l'Amiral, à l'angle de la place et du quai, sont encore éclairées… 

Caractéristiques

  • Date de parution
    18/02/2003
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-253-14292-1
  • EAN
    9782253142928
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    190 pages
  • Poids
    0.105 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,7 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Georges Simenon

Biographie de Georges Simenon

Georges Simenon, écrivain belge de langue française, est né à Liège en 1903. À seize ans, il devient journaliste à La Gazette de Liège. Son premier roman, signé sous le pseudonyme de Georges Sim, paraît en 1921 : Au pont des Arches, petite histoire liégeoise. En 1922, il s’installe à Paris et écrit des contes et des romans-feuilletons dans tous les genres. Près de deux cents romans parus entre 1923 et 1933, un bon millier de contes, et de très nombreux articles… En 1929, Simenon rédige son premier Maigret : Pietr le Letton.
Lancé par les éditions Fayard en 1931, le commissaire Maigret devient vite un personnage très populaire. Simenon écrira en tout soixante-douze aventures de Maigret (ainsi que plusieurs recueils de nouvelles). Peu de temps après, Simenon commence à écrire ce qu’il appellera ses « romans-romans » ou ses « romans durs » : plus de cent dix titres, du Relais d’Alsace (1931) aux Innocents (1972). Parallèlement à cette activité littéraire foisonnante, il voyage beaucoup.
À partir de 1972, il décide de cesser d’écrire. Il se consacre alors à ses vingt-deux Dictées, puis rédige ses gigantesques Mémoires intimes (1981). Simenon s’est éteint à Lausanne en 1989. Beaucoup de ses romans ont été adaptés au cinéma et à la télévision.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Le chien jaune est également présent dans les rayons

6,20 €