Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir - Poche

Note moyenne 
Sous la plume de Cleland qui se serait inspiré de Fanny Murray, jeune prostituée de 17 ans qui était l'idole des aristocrates londoniens de l'époque,... Lire la suite
8,95 €
Actuellement indisponible

Résumé

Sous la plume de Cleland qui se serait inspiré de Fanny Murray, jeune prostituée de 17 ans qui était l'idole des aristocrates londoniens de l'époque, Fanny raconte ses expériences à travers deux longues lettres et comment, orpheline, elle est arrivée à Londres pour tomber dans les griffes d'une maquerelle qui fera d'elle une prostituée de luxe. Mais si Fanny ne dédaigne pas le plaisir, elle place toujours la vertu au-dessus du vice et incarne somme toute un personnage très «moral» à des lieues des personnages sadiens.
L'auteur brosse finalement au travers de son héroïne le tableau des moeurs de son temps, lorsque le Tout Londres s'encanaillait dans les bouges et les maisons closes. Des phrases élégantes, des tournures délicates, un petit bijou de lecture du XVIIIe siècle avec ce qu'il faut de piment pour en faire un grand classique de la littérature érotique… La première traduction française date de 1751. Commise par Fougeret de Montbron, ce ne fut qu'une version abrégée.
La première traduction intégrale fut celle de Isidore Liseux en 1887, celui-là même qui fut le premier traducteur des Kama Sutra. Puit vint en 1910 la traduction de Guillaume Apollinaire dans sa collection Les Maîtres de l'Amour pour le compte des éditeurs Briffaut, augmentée d'une très longue introduction sur la vie des prostituées à Londres au XVIIIe siècle qui donne toute sa saveur à cette version.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/11/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-84271-877-0
  • EAN
    9782842718770
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    369 pages
  • Poids
    0.21 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,8 cm × 1,9 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de John Cleland

Né en 1707, John Cleland se retrouva en prison pour dettes où il rédigea pour 20 guinées les Memoirs of a Woman of Pleasure en 1749, qui rapportèrent à son éditeur dix mille livres sterling et à l'auteur le droit de retourner en prison ! L'Eglise d'Angleterre demanda l'interdiction de «ce livre ignoble qui est une insulte à la religion et aux bonnes moeurs». Des exemplaires se vendirent sous le manteau, et le livre se répandit aux Etats-Unis où il fut interdit en 1821 pour obscénité.
Ce n'est qu'en 1966 que la Cour suprême finit par lever la censure. Fort de cette «mauvaise» presse, Fanny Hill est considéré comme le premier roman érotique anglais et est resté pendant plus de deux siècles le drapeau de l'érotisme d'outre-Manche !

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir est également présent dans les rayons