Quand Versailles était conté - La cour de Louis XIV par les écrivains de son temps

Note moyenne 
Voici une promenade littéraire qui prend pour sujet la cour de Louis XIV. On voudrait y montrer comment en parlaient, s'en étonnaient, s'en moquaient,... Lire la suite
25,00 €
Actuellement indisponible

Résumé

Voici une promenade littéraire qui prend pour sujet la cour de Louis XIV. On voudrait y montrer comment en parlaient, s'en étonnaient, s'en moquaient, l'admiraient ou la fouaillaient les écrivains qui eurent le loisir de la fréquenter et de l'observer : les grands, les Molière, La Fontaine ou La Bruyère, Bossuet et Saint-Simon, Mmes de La Fayette ou de Sévigné ; et puis quelques secondes plumes aussi, mémorialistes attentifs ou princes bien informés, et jusqu'au roi soleil lui-même. Rien d'exhaustif dans ces choix. Plus que le souci d'analyse historique, le plaisir littéraire les a gouvernés, qui voudrait se transmettre au lecteur : lui faire savourer le coup d'oeil et le coup de patte, la musique de la langue incisive et pleine, l'économie du tour et du trait, signatures de ces auteurs qu'on a peut-être tort de dire classiques, de ne dire que classiques. Un hommage à la plume et à l'esprit, qui suggère sur la cour d'alors et de toujours quelques vérités d'analyse et de satire propres à éclairer aussi notre temps.

Sommaire

  • LA COMEDIE DES APPARENCES
  • SEDUCTIONS ET FASCINATIONS
  • LA COUR IDEALISEE
  • LA COUR AFFUBLEE
  • LA COUR EDIFIEE
  • LA COUR ANATOMISEE

Caractéristiques

  • Date de parution
    14/10/2009
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-251-44372-0
  • EAN
    9782251443720
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    394 pages
  • Poids
    0.642 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Patrick Dandrey

Patrick Dandrey est professeur à la Sorbonne et membre de la Société Royale du Canada. Spécialiste du XVIIè siècle français, il a publié plus d'une vingtaine de livres consacrés notamment à Molière (L'esthétique du ridicule, 1992), La Fontaine (Les métamorphoses d'Orphée, 1995) et Racine (Phèdre de Jean Racine, 1999), à la rhétorique du paradoxe (L'éloge paradoxal de Gorgias à Molière, 1997) ou encore à l'ancienne mélancolie (Anthologie de l'humeur noire, 2005).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK