Journal d'un curé de campagne - Poche

Note moyenne 
"J'ai résolu de faire le journal d'un jeune prêtre, à son entrée dans une paroisse. Il va chercher midi à quatorze heures, se démener comme quatre,... Lire la suite
7,90 €
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 8 juillet
En magasin

Résumé

"J'ai résolu de faire le journal d'un jeune prêtre, à son entrée dans une paroisse. Il va chercher midi à quatorze heures, se démener comme quatre, faire des projets mirifiques, qui échoueront naturellement, se laisser plus ou moins duper par des imbéciles, des vicieuses ou des salauds, et alors qu'il croira tout perdu, il aura servi le bon Dieu dans la mesure même où il croira l'avoir desservi. Sa naïveté aura eu raison de tout", G B.
Un jeune prêtre vient d'être nommé curé d'Ambricourt, dans le nord de la France. Sa foi, sincère et profonde, son enthousiasme se heurtent rapidement à l'indifférence, à la lâcheté de ses paroissiens. Son désespoir, ses doutes, sa foi, ses tourments, c'est sur un cahier d'écolier qu'il va les confesser. Grand prix du roman de l'Académie française en 1936, l'année de sa parution, Journal d'un curé de campagne est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature française du XXe siècle.

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/11/2015
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-253-16286-5
  • EAN
    9782253162865
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    350 pages
  • Poids
    0.182 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,8 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Georges Bernanos

Georges Bernanos est né à Paris en 1888. Romancier, journaliste, conférencier et pamphlétaire au style passionné, il débute sa carrière comme journaliste. Engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale et blessé plusieurs fois, il en restera profondément marqué. Il devient inspecteur d'assurances et sillonne la France, écrivant dans les trains ou les hôtels. En 1926, il publie son premier roman, Sous le soleil de Satan, qui connaît un succès immédiat.
En 1929, il obtient le prix Femina pour La Joie, et reçoit plus tard le Prix du roman de l'Académie française pour Le Journal d'un curé de campagne. En 1937, témoin de la répression en Espagne, il fustige les exactions du franquisme dans Les Grands Cimetières sous la lune. En 1938, il part au Brésil où il deviendra l'un des écrivains majeurs de la Résistance française. De retour en France en 1945, il écrit Dialogues des Carmélites.
Georges Bernanos meurt à Neuilly le 5 juillet 1948.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Furet.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
7,90 €